Pas raccord – Stephen Chbovsky

le monde de charlieAu lycée où il vient d’entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Pour son prof de lettres, c’est sans doute un prodige ; pour les autres, c’est juste un « freak ». En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse… et tout s’accélère.

Un roman intéressant sur l’adolescence américaine, adaptée au cinéma sous le titre Le monde de Charlie, avec Emma Watson notamment. Je vous dirais très bientôt si l’adaptation vaut le coup, si le film est bon, si l’émotion est là.

Le livre de Stephen Chbovsky est en effet très touchant. Il parle des sentiments, de l’amitié, de l’amour, de la sensation d’être différent et de la volonté de s’intégrer aux autres. Charlie est un garçon peu ordinaire, il est ultra sensible, très émotif, plutôt solitaire. Son aventure au lycée commence plutôt mal, car en fin de troisième, avant d’intégrer le lycée son ami Michael se suicide. Charlie y pensera beaucoup. Bouleversé par ce suicide il aura du mal à s’adapter aux élèves de sa classe.
Côtoyant un groupe d’ami plus âgé, en terminale, il apprendra beaucoup sur la vie en société, sur l’amour et tout ce qui gravite autour de l’adolescence.

C’est un roman intéressant, très proche du héros, écrit sous la forme de lettres, adressées à une personne inconnue. Ne connaissant pas l’identité du liseur, on se met à sa place, c’est à nous que sont adressées les lettres de Charlie. C’est un procédé plutôt habile je trouve de l’écrivain.

Stephen Chbovsky a réussi un très beau portrait de l’adolescence. Roman qui suit l’évolution sur une année de Charlie, son année de Seconde où il va rencontrer la littérature grâce à un enseignant qui s’investit. Cela nous donne également envie de lire les livres que Charlie découvre, qu’on les ai déjà lu ou pas ; L’attrape cœur, Le festin nu, etc…

Les mots de Chbosky abordent tous les thèmes, ils sont puissants, ils arrivent à nous transporter dans cet univers, à l’intérieur du monde mouvementé de Charlie, de sa relation avec ses parents, frères et sœurs, et les autres. Ce que je viens de découvrir, c’est que c’est l’auteur qui est passé derrière la caméra pour adapter ce livre. Point très intéressant ! Il pourra doublement imprimer sa marque. Je suis impatient de vous dire ce que vaut le film.

Critique du film ici.

Publicités

2 réflexions sur “Pas raccord – Stephen Chbovsky

  1. Pingback: Pas raccord – Stephen Chbovsky | Un Art Quotidien

  2. Pingback: Le monde de Charlie – Stephen Chbovsky | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s