Hiver – Mons Kallentoft

HiverMonsKallentoftMardi 31 janvier, 7 h 22. Il fait encore nuit à Ôstergôtland. Cet hiver est l’un des plus froids que l’on ait connus en Suède. Ce matin-là, Malin Fors et ses collègues de la criminelle découvrent un cadavre, nu et gelé, pendu à une branche d’arbre. Mais comment diable cet homme a-t-il atterri ici ? Meurtre ? Suicide ? Et d’où viennent ces étranges blessures qui recouvrent son corps ? D’indice en indice, de nouveaux personnages apparaissent : les trois frères d’une certaine Maria ; Joakim et Markus, deux adolescents pas très nets ; Valkyria et Rickard Skoglôf, deux marginaux adeptes de cultes vikings. Les policiers sont perplexes. Pour la première fois en France, le public est invité à faire la connaissance de la célèbre Malin Fors, qui compte déjà des millions de fans en Scandinavie.

Hiver… En Suède il dure longtemps, le printemps peine à arriver. Mons Kallentoft est un auteur de polar, suédois, encore une fois, dans la lignée de Henning Mankell. Il a créé avec Malin Fors une série qui se passe à Linkoping, dans le centre du pays. Hiver nous glace le sang dés la couverture. Deux pieds gelés, les pieds d’un homme pendu. Nu. 

Malin Fors et ses collègues vont enquêter, et devront trouver les réponses aux nombreuses questions soulevées par ce meurtre. Enquêter sur la vie de l’homme pendu. Chercher des liens. 

Malin Fors, une mère de famille, divorcée du père de sa fille. Boit de temps en temps pour surmonter la solitude. Et trouve de temps en temps le réconfort avec un journaliste, sans trop savoir où cela va les mener. Une femme attachante, que l’on prend plaisir à suivre.

L’auteur, Mons Kallentoft, varie les personnages et bascule de l’un à l’autre des enquêteurs ou des personnages de l’intrigue, il ne reste pas seulement sur Malin. Pourtant les autres comptent moins. Une petite nouveauté par rapport aux autres romans policiers, ici, de temps en temps, c’est le mort qui parle. Il « vole » au dessus de l’action, attendant que son meurtre soit résolu avant de quitter le monde, il donne des conseils à Malin Fors, mais cela ne tourne pas dans le paranormal, car elle ne l’entend pas, ne le voit pas, ne le sens pas. Il est là, simplement, comme un rappel. Sa mort doit être éclaircie. 
Une morte violente. 

Linkoping parait être comme Ystad une ville calme, mais les familles regorgent de secrets, non-dits et enfouis profondément  Des mères de famille qui manipulent ses enfants. Un roman sombre au final car l’histoire de cette famille est dramatique. Semble presque incroyable, et pourtant, on peut être sur que cela arrive.

Une telle haine, vengeance et violence… Les coups, les mots, tout est fait pour punir…

Mons Kallentoft raconte avec Hiver les secrets familiaux. La vie en Suède dans les petites villes, l’évolution des mentalités, des générations… Le deuxième livre de la série : Eté… que je lirai prochainement me confirmera (ou pas) l’arrivée d’un auteur talentueux, à suivre. 

Publicités

2 réflexions sur “Hiver – Mons Kallentoft

  1. Pingback: Hiver – Mons Kallentoft | Un Art Quotidien

  2. oh, comme j’ai envie!! je note! sais-tu que Mankell était de passage à Lyon pour le salon du polar? je l’ai su trop tard, sinon j’y serais allée et me serais pâmée en bonne fan 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s