Outlander – Diana Gabaldon

outlander1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Grande fresque littéraire sur plusieurs tomes et adaptée récemment à la télévision… cette saga m’intéressait. J’ai commencé ce roman avec beaucoup d’attente. Au final, au bout de 800 pages, je ne suis pas totalement emballé et hésite à lire les autres tomes. La solution de facilité sera peut-être de me plonger dans la série américaine…

Outlander commence vraiment bien, en 1945, Claire, une infirmière qui a travaillé dans l’urgence de la seconde guerre mondiale retrouve son mari Franck. Alors qu’ils apprennent à se reconnaitre et à partager un quotidien ensemble, elle va se retrouver mystérieusement happé par une faille.

Se retrouvant en 1743 presque deux cents ans plus tôt, Claire devra vite prendre l’habitude de cet autre monde, où les dangers vont prendre de nombreux visages. Dont, chose plutôt étonnante, celui de son mari Franck, où plutôt de son ancètre, un commandant de la garde anglaise, qui tente de faire régner l’ordre dans les Highlands.

Après une petite présentation de Claire en 1945, nous sommes vite happés par ce rocher et découvrant souvent avec horreur le monde d’avant. L’auteure prend (beaucoup) de temps à nous faire décrire les sentiments, les sensations de cette femme moderne, face à ces inconnus. Au final, sur un aussi gros roman on aurait pu s’attendre à plus de rebondissements.

Outlander n’est pas un grand livre d’action, nous sommes vraiment dans un autre registre, celui de la découverte d’une autre culture, d’un amour différent. Cette femme, héroïne moderne, ayant sauvé des vies pendant la guerre mondiale, utilisera souvent ses compétences pour soigner les villageois, les combattants, de l’autre époque. Avec le risque d’être accusée de sorcellerie, car elle a des connaissances très évoluées, au niveau médical…

Claire nous enthousiasmera tout de même au XVIIIè siècle, l’histoire d’amour est très forte, ses interrogations nombreuses entre son « pouvoir », pourra-t-elle sauver des vies, en prédisant les grands conflits futurs ?

De nombreuses portes ouvertes pour les livres suivants qui se dérouleront sans doute pendant la fameuse bataille des Highlands que l’on a déjà découvert avec Mel Gibson (Braveheart). Après de nombreux livres lus sur le sujet de voyages dans le passé pour transformer l’histoire je suis un peu lassé par ces thématiques.

Publicités