Yves Saint Laurent – Jalil Lespert

yvesstlaurentParis, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.

Jalil Lespert, avec ce film, nous fait découvrir l’univers de la mode, en profondeur… Les créations de Yves Saint Laurent, sa relation avec les mannequins, son personnel, mais surtout avec son ami, compagnon, et pilier indéfectible, Pierre Bergé. Ensemble ils sont armés pour affronter tous les défis.

Lorsque Pierre Bergé dit à YSL : « Tu es un artiste, sans moi, ça aurait été pareil » et bien je pense qu’il a tort. Yves Saint Laurent, dans le film, est un homme fragile, malade, angoissé, qui perd les pédales… Sans le soutien de Pierre Bergé il n’aurait sans doute pas connu la même destiné.

Ce film est tout simplement une histoire d’amour, avant d’être un film sur la mode. De la mode, on admire les créations, la complicité avec les autres créateurs, leurs soirées arrosées, la pression d’un défilé. C’est l’amour des années 70 où la fidélité n’est pas absolue, les liaisons extra conjugales sont nombreuses. L’époque aussi de la drogue, de l’alcool, tout ce qui peut facilement entrainer une personne fragile dans une descente aux enfers.

Yves Saint Laurent est un film intéressant, qui m’a plu, même si l’émotion n’était pas suffisamment au rendez vous. Il n’y  a pas eu de larmes car on est resté dans le pudique. Le « mélo » et les longs airs de violons larmoyants ne sont pas sans doute du goût de Jalil Lespert, qui réalise un très beau portrait d’hommes. Les deux acteurs, de la Comédie Française, Pierre Niney et Guillaume Gallienne (on n’a plus besoin de le présenter) sont excellents, Pierre Niney incarne, où plutôt, il EST Yves Saint Laurent, jusqu’au murmure de sa voix. De ses gestes efféminés et délicats.

Il y a en effet beaucoup de délicatesse dans ce film, la même délicatesse qu’il fallait avec YSL pour dessiner ses robes, mais il manque  juste un poil d’émotion pour que, selon moi, le film soit excellent.

Une réflexion sur “Yves Saint Laurent – Jalil Lespert

  1. Pingback: Yves Saint Laurent – Jalil Lespert | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s