Corporate – Nicolas Silhol

Corporate : AfficheEmilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

Film société sur le monde de l’entreprise qui rappelle fortement Ressources Humaines (Laurent Cantet) avec Jalil Lespert dans le rôle d’un stagiaire des ressources humaines. Ici, la responsable des RH jouée par Céline Salette est confrontée au suicide d’un de ses employés.

On apprend dans le film que l’entreprise souhaiter se débarrasser des employés en les faisant craquer, dans le but qu’ils démissionnent d’eux mêmes. Cet employé au lieu de remettre « simplement » sa lettre de licenciement après un harcèlement moral de plusieurs mois, se résoudra au suicide en  se jetant du toit. S’écrasant dans la cour intérieure, à quelques mètres du bureau de la DRH qu’il souhaitait rencontrer.

Plongée terrible dans le monde des grandes entreprises qui ne pensent qu’au profit avant de penser au bien-être de leurs employés. Les comédiens sont bons. Céline Salette s’en sort avec un rôle très difficile, où ses émotions sont renfermées, elle se protège face à ce travail difficile. Froide, hautaine, inhumaine souvent.

Lambert Wilson est incroyable en responsable, il est charmeur, froid, souriant, abject. Un rôle où il peut prendre du plaisir on le sent dans le rôle du méchant. 

Le film est un film coup de poing face à ces situations. Ces suicides qui rappellent ceux que France Telecom a connu il y a plusieurs années, le Lean Management où les cadres et les responsables doivent toujours donner plus, souvent dans la pire des manières. Des Killers qui n’ont aucune morale.

La présence de l’inspectrice du travail qui lance une enquête sur ce suicide permettra à Céline Salette de se remettre en question et peut-être de se racheter. 

Corporate n’est malheureusement pas un film qui aura un large public, il aurait peut-être rencontré plus de monde et provoqué plus de débats avec un passage en soirée spéciale sur Arte. Un tel film pourrait économiser la sortie en salle, il n’a pas besoin du grand écran pour exister, mais plutôt de soirées débats avec des invités politiques pour améliorer les situations.  

Publicités