En quête de sens – Nathanaël Coste et Marc de la Menardiere

433665.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxNi un film environnemental, ni un film de voyage, ni réellement fictionné, ni totalement documentaire, incarné mais pas intimiste, ce film ressemble au road-movie d’une génération désabusée à la recherche de sagesse et de bon sens.  En rapprochant les messages d’un biologiste cellulaire, d’un jardinier urbain, d’un chamane itinérant ou encore d’une cantatrice présidente d’ONG, Marc et Nathanaël nous invitent à partager leur remise en question, et interrogent nos visions du monde.

En quête de sens fut un film qui resta longtemps dans un petit coin de notre tête, guettant les quelques projections à droite ou à gauche sans jamais pouvoir y aller. Lorsqu’on l’a trouvé disponible en location à la médiathèque nous n’avons pas hésité.

Tourné et produit avec des petits moyens, « sans producteurs ni conservateurs » annoncent-ils dans le générique, cela se ressent malheureusement et à plusieurs reprises j’ai perdu le fil.

Un fil qui était pourtant intéressant mais beaucoup trop imprécis et un peu décousu. Commençant par l’inde avec les sagesses de Vandana Shiva (toujours très intéressante à écouter) à l’occasion d’un séminaire pour se rapprocher de la nature. Les deux amis réalisateurs vont se balader ensuite, à droite et à gauche, la France : Pierre Rabhi et Fréderic Lenoir, l’amérique latine avec des chamanes (un peu farfelus) et les États-Unis.

Le documentaire En quête de sens manque de moyens pour rythmer le film, je l’ai trouvé un peu ennuyeux car les interviews étaient parfois longs et tournés de la même façon, avec un cadrage presque toujours identique. Je suis déçu car le film n’a pas eu d’effet particulier en moi. Oui, la révolution intérieure est une bonne idée, mais on n’a pas assez de solutions, comme on a pu le voir avec Demain. Les deux films sont incomparables, Demain serait presque un blockbuster en comparaison, car il a une grosse structure (Colibris) pour l’aider, avec des moyens financiers également supérieurs pour le montage.

En quête de sens reste une belle idée, un beau projet réalisé par deux amis et une prise de conscience personnelle pour voir le monde différemment. Il ne bouleversera sans doute pas les foules et ne changera pas le monde. Comme le disait une intervenante dans le film, il faut arrêter de penser, de lire, de chercher des solutions pour enfin se décider à agir…

Publicités