Le bal des poignards – Le couteau de Ravaillac – Juliette Benzoni

ravaillacEn dépit des lourdes menaces qui pèsent sur son union avec Lorenza, Thomas de Courcy n’a aucune intention de renoncer à la jeune femme. Leur mariage donne lieu à une belle fête à peine troublée par l’ordre donné au marié par le roi – un piège ? – de le rejoindre immédiatement… Et, dans les bras fougueux de Thomas, passionnément épris, Lorenza, émerveillée, découvre enfin l’amour. Après quelques jours de bonheur absolu, le couple doit, hélas, revenir à la réalité. La guerre est sur le point d’éclater. Henri IV s’apprête à la faire pour les beaux yeux de sa passion du moment, la jeune Charlotte de Montmorency que son mari, Condé, a emmenée aux Pays-Bas. Trois gentilshommes – dont Thomas ! – ont pour mission d’enlever la gente dame avant que les troupes françaises n’attaquent Bruxelles. A Paris, on prépare le couronnement de Marie de Médicis auquel le roi a consenti malgré les sombres pressentiments qu’il suscite : un étrange homme roux, vêtu de vert, que Lorenza a croisé, erre déjà en ville… Le lendemain du sacre de sa femme, Henri IV est assassiné. Le couteau de Ravaillac, en ôtant la vie au souverain, a-t-il détruit aussi le bonheur de Lorenza et de Thomas ?

La suite des aventures de Lorenza (La dague au Lys rouge) dans la cour du roi Henri IV. Sa relation naissante avec son époux, Thomas de Courcy, la découverte des sentiments, de la sexualité, du plaisir… Lorenza, rebaptisée Lorie par sa nouvelle famille française aura toujours peur, son époux est sans cesse menacé, cette épée de Damoclès que l’on retrouvait dans le premier tome est toujours présente. Son bonheur avec Thomas sera soumis à de nombreuses épreuves, qui s’intercalent dans l’histoire de France et de cette cour. Ce Ravaillac… cette menace qui rode sans cesse.

La petite histoire, dans la Grande… Où chacun suit ses projets personnels. La reine voulant diriger la France, même en tant que Régente pour le jeune roi Louis XIII. Les Concini, amis de la Reine, rêvant de pouvoir et d’argent. Le jeune évêque, Richelieu, aux ambitions démesurées… Et au milieu de tout ça, Lorie, petite femme perdue dans un monde où tout se joue. Des drames à chaque instant. Des mères qui abandonnent leurs enfants sur le Pont Neuf. Des assassins qui rodent.

Juliette Benzoni a un grand talent de romancière, on est captivé par toutes ces histoires. On a envie d’aller plus loin cependant, de sortir des fictions historiques romancées et de découvrir un peu mieux la vie des souverains, dans les romans historiques… Découvrir un peu mieux ce que pensaient des hommes puissants comme Richelieu, qu’on connait surtout par les Mousquetaires…

Ce roman m’a moins plu que le premier tome, mais comme on a commencé, il faut terminer… C’est le prix à payer…

Un roman qui aurait sans douté mérité d’être raccourci, ou épuré, et de ne former qu’un seul tome. Beaucoup trop à mon goût de minauderies romantiques, l’action n’est pas assez vive. Au final, le destin de Lorie nous intéresse moins. On a plutôt envie de rencontrer les grands hommes de cette période.

Une réflexion sur “Le bal des poignards – Le couteau de Ravaillac – Juliette Benzoni

  1. Pingback: Le bal des poignards – Le couteau de Ravaillac – Juliette Benzoni | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s