Il est de retour – Timur Vermes

ilestderetourA Berlin, en 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n’est pas content : quoi, plus personne ne fait le salut nazi ? L’Allemagne ne rayonne plus sur l’Europe ? Tous ces Turcs qui ont pignon sur rue sont venus de leur plein gré ? Et, surtout, c’est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d’agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour ça, il lui faut une tribune…
Voila un roman plutôt original et décapant. Timur Vermes a pris le parti d’offrir aux lecteurs une plongée dans l’absurde et l’horreur. Adolf Hitler revient. Et toujours plein d’ambitions. Il souhaite prolonger son travail, la « providence » lui a offert la possibilité de sauver l’Allemagne.

Très vite pris pour un humoriste, son message va être relayé par la télévision et Ioutioube (comme il le dit lui même). Chroniqueur dans une émission culturelle, ses prises de positions feront rugir. Certains verront cela comme la liberté d’expression, d’autres condamnant ses propos racistes.

Ce roman est vraiment déroutant et dépaysant, on prend un malin plaisir à voir cet horreur d’Adolf très « 1933 » découvrir le monde en 2013. Smartphones, internet, supermarchés… Tout le monde en prend pour son grade avec ce narrateur au vitriol.

Très à l’aise dans la peau de cet humoriste, il devra se défendre d’être Hitler, ce que personne n’imagine possible. Avec des réparties extraordinaires, l’auteur Timur Vermes nous offre un super plaisir. Jusqu’où ira t-il ? Comment va t-il terminer ce livre !
Je me posais ces questions, ayant un peu peur d’être déçu, par la fin. Non, Timur Vermes a bien travaillé, la fin est à l’image du livre. On est même triste que l’aventure d’Adolf Hitler en 2013 se termine page 393 au point final de ce roman irréel.

Sous ses airs de romans léger, comique, on retrouve bien une critique de la société actuelle. Non, on ne voue pas une fascination à l’Allemagne des années 30, loin de là, ce n’est pas un livre pro Nazi, mais l’auteur à plusieurs reprises, sous les mots de son personnage Hitler commente l’actualité, la défiance envers les partis politiques, les effets de la mécanisation et de l’automatisation de notre époque, sur le chomage, mais aussi le star-système, le poids et la portée des mots des humoristes… Avec la récente affaire Dieudonné, cela donne à réfléchir… 

Pour Hitler tout ce qu’il voit, est terriblement inquiétant. Comme ces vieilles femmes qui ramassent les crottes de leur chien, des folles selon Hitler… Il imagine les complots juifs à tout bout de champ, et pense que « ces complots juifs ont pour but de ramollir la race allemande pour qu’elle soit plus facilement détruite… »

Un petit extrait pour découvrir le style :

« Je suis un adversaire résolu des appareils multitâches. La radio doit aussi diffuser ces petits disques argentés, le rasoir doit fonctionner sur une peau humide et sèche, le pompiste devient épicier, le téléphone doit faire office de téléphone mais aussi de calendrier et d’appareil photo. C’est une dangereuse ineptie et, résultat, notre jeunesse a les yeux constamment fixés sur son téléphone et elle se fait écraser comme des mouches. Ce sera l’une de mes premières mesures : interdire ce genre de téléphone ou du moins ne l’autoriser que pour les éléments de race inférieure qui subsistent encore et peut être même l’obligation d’en avoir un. Ils finiront tous sur les grands axes berlinois aplatis comme des hérissons écrasés »…

Un vrai plaisir à lire.

Une réflexion sur “Il est de retour – Timur Vermes

  1. Pingback: Il est de retour – Timur Vermes | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s