Rock’N Roll – Guillaume Canet

Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

Comédien parfait dans le rôle du gendre idéal, Guillaume Canet ne fait plus rêver les filles de vingt ans qui rêvent d’acteurs plus jeunes, plus rock. Il se prend un vilain coup sur la tête, l’équitation, la vie de couple, la paternité ne sont pas vraiment le rêve des midinettes… .

Crise de la quarantaine oblige, Guillaume Canet va essayer de changer et retrouver une deuxième jeunesse. Changer ses habitudes, rentrer à pas d’heure, aller voir des amis, boire, se droguer, faire la fête… Finir par être filmé en « bad trip » dans les escaliers d’une boite de nuit, vidéo qui devient virale sur Youtube. Guillaume Canet se sent revivre.

Ses amis et sa famille désespèrent. Ils sentent qu’il s’enfonce dans une crise. Jusqu’où ira t-il ?

Comédie dans la première partie, le film selon moi change de style et se rapproche du drame. Le changement d’apparence de Guillaume Canet « nouvelle vie » m’a surpris. Choquant de voir l’importance que peut prendre le regard des autres sur son apparence, sur la sensation de vieillir, les cheveux gris, les rides, le ventre mou… Guillaume Canet vit grâce à son image et ce changement radical lui coutera sa carrière. Malgré une certaine « célébrité », il ne se rend pas compte de la situation, il est devenu un monstre. Son épouse, Marion Cotillard qui elle aussi « vieillit » et changera aux yeux des réalisateurs ou producteurs, est attristée par le jusqu’au boutisme de son mari. Film sensible dans la seconde partie, il ne tire pas les larmes, n’allons pas jusque là… mais j’étais très touché par cette histoire. Le changement d’apparence pour se sentir plus jeune et plus moderne, le coupe de sa famille, de ses amis qui ont parfois honte.

Rock’N Roll m’a surpris, je m’attendais à une comédie plus légère. Le film au premier degré est une farce, avec des comédiens qui jouent leur propre rôle, Yvan Attal et son frère Alain en duo de producteur désemparés. Gilles Lelouche bien sur, et Kev Adams pour la nouvelle génération. Mais si on creuse un peu le film prend une autre saveur, et la comédie se transforme en réflexion sur la société, l’apparence, le sentiment de vieillir. Film surprenant en tout cas, je n’oserais pas dire plus.