San Andreas – Brad Peyton

san adreasLorsque la tristement célèbre Faille de San Andreas finit par s’ouvrir, et par provoquer un séisme de magnitude 9 en Californie, un pilote d’hélicoptère de secours en montagne et la femme dont il s’est séparé quittent Los Angeles pour San Francisco dans l’espoir de sauver leur fille unique. Alors qu’ils s’engagent dans ce dangereux périple vers le nord de l’État, pensant que le pire est bientôt derrière eux, ils ne tardent pas à comprendre que la réalité est bien plus effroyable encore…

Film catastrophe comme l’Amérique aime beaucoup réaliser. Dans la lignée de 2012 et Le jour d’après, San Andreas est Le film en ce moment à voir absolument au cinéma pour profiter pleinement des effets spéciaux.

On va voir ce film en sachant par avance qu’il y aura encore une fois beaucoup de morts mais bien heureusement les héros vivront. Quoi qu’ils aient à affronter ! ça, c’est la magie du cinéma.

Après, en laissant de coté ce détail souvent peu probable, on se laisse prendre à la magie des effets spéciaux et du cinéma  » sur fond vert ». San Andreas brille pour ça. Les bâtiments s’écroulent et tombent comme des châteaux de cartes, les routes se soulèvent ou s’affaissent. Les millions de personnes courant sur la chaussée secouée des tremblements seront au choix, écrasés par des blocs de béton, transpercés par des vitres, soufflés comme des brindilles par les vents violents… Les ponts de San Franscico se secoueront comme des ponts de cordes, les voitures devenues totalement inutiles finiront à la mer. Pas mal de scènes également de panique où les gens profitent de la situation pour voler les écrans plats des magasins, alors qu’une vague risque de les submerger dans peu de temps.

Il y a énormément de séquences exceptionnelles de tension, on se demande ce qui arrivera, on est complètement pris par l’histoire et la vie de cette famille qui est bouleversée par la mort il y a quelques années de leur fille. Un couple divorcé, qui s’apprête d’ailleurs à signer les papiers, une fille qui souhaite que ses parents se remettent ensemble. Les acteurs ont le talent de faire surgir l’émotion malgré les effets spéciaux. Je le reconnais, même si tout était un peu prévisible, j’ai versé quelques larmes d’émotion lors des derniers plans.

San Andreas est selon moi réussi dans son style de film catastrophe. Si on en juge par le nombre de bâtiments détruits, le compte y est. On peut aller voir ce film pour se rassurer que des tremblements de terre comme ça, normalement ça n’arrivera pas par chez nous !

Publicités

Une réflexion sur “San Andreas – Brad Peyton

  1. Pingback: San Andreas – Brad Peyton | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s