A quelques secondes près – Harlan Coben

cobenÀ 16 ans, Mickey Bolitar a déjà vécu son lot de tragédies : la disparition de son père, les difficultés de sa mère à surmonter ce choc, l’installation chez son oncle Myron avec qui il ne s’entend pas.
Des questions sur le passé de ses parents et sur ce qui est vraiment arrivé à son père le taraudent. Et le cauchemar ne s’arrête pas là. Ce matin, ce sont les policiers qui le réveillent pour lui apprendre une terrible nouvelle : son amie Rachel a été prise dans une fusillade. Il doit absolument découvrir ce qui lui est arrivé. Pour cela, il peut compter sur le soutien de l’énigmatique Ema et du déjanté Spoon.
Comme son oncle Myron, Mickey ne renonce jamais quand il est question d’aider les siens, mais comment les protéger s’il ignore de qui et de quoi exactement ?

Suite des aventures de Mickey Bolitar, le neveu de Myron.

Un livre situé dans la continuité immédiate du premier, A découvert, quelques heures après et déjà Mickey va vivre des nouvelles aventures extraordinaires, toujours avec ses amis, Spoon et Ema.

La trame principale reprend la suite du premier tome, cette recherche de la vérité autour de la mort de son père, la femme chauve souris lui disant que son père n’est pas mort… Toujours meurtri par ce décès et la dépression de sa mère, anéantie elle aussi, Mickey va repartir sur la piste de ce mystérieux papillon et de ce refuge Arbeloa qui sauve les enfants…

Avec Harlan Coben, même si beaucoup de choses semblent improbables et répétitives on est vite captivés par cet auteur. Parfois je n’en peux plus, j’ai besoin d’arrêter avec ses romans clonés, mais après une pause il est agréable d’y revenir.

Mickey Bolitar dans ce récit va faire un peu plus confiance à son oncle, Myron, lui demandant plusieurs fois de l’aide.

Les deux adolescents qui se trouvent à ses cotés, les deux laissés pour compte qui trouvent en Mickey le meilleur ami vont être toujours prêts à se sacrifier pour aider Mickey. C’est un livre plus touchant que le premier car on aime déjà à les personnages.

Un roman qui se lit très vite, en quelques heures, emportés par le rythme du livre, encore baignant dans l’univers du basket et du sport, un thème récurrent chez Harlan Coben. La famille est aussi au centre de ce roman, ce qui me plait, les relations avec les autres.

Ce roman, reste quand même adapté à un jeune public, mais les adultes fans de Harlan Coben y trouveront leur compte. Plus réussi que le premier, le deuxième est un passage obligé, en attendant le niveau trois. Et peut-être un éclaircissement au niveau de cette histoire sombre, du refuge Arbeloa. Mickey et Myron malgré leurs différents s’entendent de mieux en mieux, c’est un duo de choc. Encore des best sellers à venir pour Coben.

Publicités

2 réflexions sur “A quelques secondes près – Harlan Coben

  1. Pingback: A quelques secondes près – Harlan Coben | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s