Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler – Luis Sepulveda

Zorbas le chat grand noir et gros a promis à la mouette qui est venue mourir sur son balcon de couver son dernier œuf, de protéger le poussin et de lui apprendre à voler. Tous les chats du port de Hambourg vont se mobiliser pour l’aider à tenir ces promesses insolites. À travers les aventures rocambolesques et drôles de Zorbas et Afortunada, on découvre la solidarité, la tendresse, la nature et la poésie.

Luis Sepulveda a écrit ce roman, primé en 1997 par le prix Sorcière (de l’Association des libraires spécialisées Jeunesse), très touchant, plein de fantaisie. Lire un roman où le héros est un chat grand noir et gros, prénommé Zorbas, ce n’est pas chose courante, mais l’écriture de Sepulveda rend tout possible.

On suit avec attention le parcours de ces chats qui cherchent à réaliser la promesse faite, une promesse d’un chat du port engagent tous les chats du port comme dit Colonello. Les chats vont nous emmener à la découverte de la ville d’Hambourg, des bazars pleins de trouvailles dénichées par les marins au cours de leurs voyages. Ces chats vont rencontrer, en plus de la mouette, un chat savant ne jurant que par l’Encyclopédie, un singe bavard et alcoolique, un poète et vont faire aller jusqu’à faire un pacte avec des rats.

Ce roman prône de belles valeurs, solidarité, entraide, amitié, respect de la différence. 

Un roman pour enfants ou adolescents mais très agréable à lire pour des adultes, qui ont encore une part de féerie en eux.

Un petit extrait P88 : « Tu es une mouette . Là, le chimpanzé a raison, mais seulement pour cela. Nous t’aimons tous, Afortunada. Et nous t’aimons parce que tu es une mouette. Nous ne te contredisons pas quand tu cries que tu es un chat, car nous sommes fiers que tu veuilles être comme nous, mais tu es différente. Nous n’avons pas pu aider ta mère, mais toi nous le pouvons. Nous t’avons protégée depuis que tu es sortie de ton oeuf. Nous t’avons donné toute notre tendresse sans jamais avoir penser à faire de toi un chat. Nous t’aimons mouette. Nous sentons que toi aussi tu nous aimes, que nous sommes tes amis, ta famille, et il faut que tu saches qu’avec toi, nous avons appris quelque chose qui nous remplit d’orgueil : nous avons appris à apprécier, à respecter, à aimer un être différent. Il est très facile d’accepter et à aimer ceux qui nous ressemblent, mais quelqu’un de différent c’est très difficile, et tu nous as aidés à y arriver. Tu es une mouette et tu dois suivre ton destin de mouette. Tu dois voler. Quand tu y arriveras, Afortunada, je t’assure que tu seras heureuse et alors ton sentiments pour nous et nos sentiments pour toi seront plus intenses et plus beaux, car ce sera une affection entre deux êtres totalement différents. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s