Victoria et les Staveney – Dorris Lessing

staveneyVictoria n’a jamais oublié sa rencontre, à l’âge de neuf ans, avec une riche famille blanche, les Staveney.
Ce souvenir entêtant la poussera, des années plus tard, à entamer une liaison avec leur fils, Thomas. De cette histoire naîtra Mary, petite fille à la peau claire et au sourire radieux. En adoration devant l’enfant, les Staveney proposent de l’accueillir chez eux de plus en plus souvent. Victoria, toute à la réalisation de la chance que représenterait une telle éducation pour sa fille, n’imagine pas quelles conséquences aura sa décision.

La grande dame des lettres anglaises revient sur ses thèmes de prédilection : le racisme, l’hypocrisie, l’ambition. Un regard sans concession et d’une incroyable modernité sur notre époque.

Ce petit roman retranscrit la vie de Victoria, jolie fille noire des quartiers malfamés de Londres, qui réussira grâce à l’aide de ses proches à sortir de sa condition, à trouver des emplois dans des quartiers chics, jouant parfois sur son physique. Alors âgée de 19 ans, elle va retrouver Thomas, le fils Staveney chez qui elle avait passé une nuit lorsqu’elle avait 9 ans. Cette nuit l’aura marqué pour toujours, rêvant d’avoir son propre espace dans une maison qu’elle devait alors partager, avoir sa propre chambre… Elle ne comprenait pas avec ses yeux de petite fille comment une famille pouvait vivre dans une si grande maison alors qu’elle vivait dans un tout petit appartement avec sa tante.

La différence entre les blancs et les noirs dans la société anglaise, est très bien décrite par Doris Lessing, une grande auteure britannique. Dans ses livres elle combat souvent le racisme, avec des idées engagées elle réussit à nous faire vivre cette histoire qui se passe sur plus de 15 ans.

15 ans en 125 pages, il y a beaucoup d’ellipses, de raccourcis. L’auteure se concentre sur certains détails, sur certaines expériences qui auront marqué Victoria enfant, puis adolescente, avant qu’elle ne rencontre Thomas et que sa vie bascule à nouveau.

Les personnages évoluent, comme tout le monde au fil d’une vie, Edward le grand frère protecteur deviendra distant… Thomas le petit frère timide et réservé prendra de l’assurance et vivra une plus grande liberté.

Victoria et les Staveney est un film sur l’importance de naître « du bon coté », sur les injustices entre riches et pauvres. Un roman engagé qui ne laisse pas indifférent. Court mais intense, la vie de Victoria est vécue, elle ne pourra plus changer grand chose dorénavant, mais celle de sa fille, Mary pourra encore basculer. Elle pourra avoir droit à une chance, même si cela va l’amener à affronter des combats plus durs encore que ceux de sa mère…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s