Brooklyn – Colm Toibin

brrokylinComme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey ne parvient pas à trouver du travail en Irlande. Par l’entremise d’un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l’Irlande. À Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et des autres locataires.

Brooklyn est un beau roman. Malgré une fin un peu rapide, on aurait aimé que l’auteur s’étende plus, nous passons un très bon moment de lecture. Eilis est une jeune héroïne très attachante qui est partagée entre deux pays, deux mondes, deux vies…

De l’autre coté de l’Atlantique, les lettres seront les seuls liens qu’elle aura avec sa famille. Après quelques premières semaines de découverte, le mal du pays commencera à se faire sentir dans cet exil forcé. Eilis, aidée par le prêtre qui lui a trouvé ce travail, va commencer à suivre des cours du soir pour continuer sa formation de comptabilité et par la même occasion, moins penser à sa famille et à son déracinement. Courageuse, et seule dans cette immense ville, Eilis entretiendra des rapports amicaux avec ses voisines de chambre, immigrantes elles aussi. Des personnalités très différentes vont marquer la seconde partie de ce roman, où Eilis continuant sa découverte de cette Amérique, très irlandaise, dansant dans les bals populaires de la paroisse, où avec les filles de sa pension elle va à la rencontre des garçons.

Tony, beau blond, l’invitera à danser. Commencera une très belle histoire avec ce jeune amoureux, grâce à quelques secrets une complicité naitra très vite. Nous sommes émus par leur découverte de l’amour.

Alors que plusieurs mois passent dans un cadre paradisiaque, où Eilis découvrira la famille plutôt pittoresque de Tony, une terrible nouvelle l’obligera à rentrer en Irlande pour un enterrement. Ce changement total va profondément affecter Eilis, ne se reconnaissant plus dans cette vie Irlandaise, portant fièrement les habits new-yorkais, devenant pour les amis irlandais une femme différente, plus sure d’elle grâce à ses expériences.

Quelques péripéties vont néanmoins surgir le temps de cet été irlandais, nous sommes vraiment partagés. Nous sentons qu’elle doute de tout, de son amour pour Tony, notamment, nous craignons que la profonde volonté de ses proches de la voir rester en Irlande lui fasse changer ses objectifs. La dernière partie est haletante, on tourne les pages au plus vite pour connaitre enfin sa décision.

C’est un beau roman qui fait une grande part aux sentiments, aux émotions, à l’amour. Le livre a été adapté au cinéma et nous sommes curieux de savoir comment toutes ces émotions seront retranscrites. Un beau livre sur l’exil, la séparation, l’Amour, avec un grand A et les choix qu’on doit faire.

Publicités