Le grand voyage – tome 4 – Les enfants de la Terre – J.M Auel

1173726-gfAyla et Jondalar, son compagnon, poursuivent leur traversée des steppes immenses du continent européen. La femme aux cheveux d’or et le géant blond suscitent le trouble et l’effroi sur leur passage. Les peuples rudes qu’ils rencontrent vivent de la chasse et de la cueillette mais n’ont jamais vu d’animaux domestiques. Or, ce couple étrange se déplace à cheval, en compagnie d’un loup apprivoisé. D’où tient-il donc ses pouvoirs ? En quête d’un lieu qui deviendrait le foyer de leur union, Ayla et Jondalar affrontent les mille périls qui menaçaient nos ancêtres il y a 35 000 ans, entre Lascaux et Neanderthal, et nous font assister à l’éveil de la pensée humaine.

Quel voyage… Mais quel Grand voyage…

Ayla et Jondalar sont en route pour le pays des Zelandonni, le pays d’où est originaire Jondalar. Ce couple atypique, qui s’est rencontré près de la caverne d’Ayla, où elle vivait, avec une jument apprivoisée et un lion des cavernes.

Les enfants de la Terre, la série a été écrite par Jean M Auel. Elle parle des origines de l’homme, et des rencontres entre des homo-sapiens et des néandertaliens, entre eux ils s’appellent « Les autres » et « Les têtes plates ».

Origines de l’homme, mais aussi de la chasse, de la santé, de la nature. Jean M Auel décrit de manière incroyable la vie il y a 30 000 ans. La faune et la flore aussi. Il y a énormément de descriptions dans ce roman très épais (il y a deux volumes dans l’édition de poche). On a hâte souvent que Ayla et Jondalar rencontrent des humains pour qu’il se passe quelque chose, car dans une grosse partie de ce tome, Ayla et Jondalar sont seuls, avec leurs chevaux et un loup apprivoisé. Parfois on ressent un peu d’ennui, cela n’avance pas vite, mais le grand voyage suivant la Grande Rivière Mère à travers le continent de la mer de Béran au Périgord prend du temps, plusieurs saisons.

Heureusement pour le lecteur, notre couple d’explorateurs va rencontrer plusieurs tribus, des tribus amicales, d’autres beaucoup moins. Ils apprendront à respecter et comprendre les différences avec les hommes de Neandertal. J’ai beaucoup accroché aux deux tomes, malgré les longues descriptions de la nature et des animaux qu’ils croisent. Le voyage de nos ancêtres est touchant.

Les aventures vont continuer encore pour deux tomes suivants. Après une petite pause, je repartirai avec plaisir auprès de Ayla et Jondalar.

Une réflexion sur “Le grand voyage – tome 4 – Les enfants de la Terre – J.M Auel

  1. Pingback: Le grand voyage – tome 4 – Les enfants de la Terre – Jean M Auel | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s