Pas assez pour faire une femme – Jeanne Benameur

9782364743090Elle a 17 ans, le bac en poche, l’université l’attend, la liberté aussi dans sa chambre d’étudiante loin de ses parents. Le roman commence dans la chambre de l’homme, la chambre, où elle va devenir une femme amoureuse, épanouie. Avec lui, elle va grandir. Elle va aussi exorciser les démons de l’enfance qui jusqu’à présent l’empêchaient de devenir une femme.
Court roman de 90 pages pour adolescent(e)s à partir de 16 ans, Pas assez pour faire une femme est un récit à la première personne où Judith, qui est entrée à l’université quelques années après mai 68 va découvrir l’amour et la lutte politique.
 
Roman très (voire trop) rapide à lire, il ne présente malheureusement pas beaucoup d’intérêt. Un beau texte, des belles phrases, des images et des pensées qui nous rappellent certaines de nos découvertes personnelles et de sentiments que l’on a pu ressentir mais je suis un peu déçu par ce livre et par les souvenirs dans la famille, un peu vague, imprécis, qui laissent suggérer plus qu’ils ne racontent. La famille est encore un cercle très fermé où les libertés post soixantuitardes peinent à faire leur place. Le père domine la maison d’une poigne de fer et la mère est effacée. Judith peine à se trouver à se place entre deux mondes si différents, la liberté à l’université, la lutte politique, l’amour… et de l’autre le carcan d’une famille où elle se sent emprisonnée. Soumise à un père en apparence très violente mais qui ne l’a jamais battu. C’est progressivement avec la découverte de l’amour et de son corps de femme qu’elle prendra plus de liberté même au sein de la famille. Roman d’apprentissage où la fille devient femme.
 
C’est un roman qui glisse comme une caresse, tout est sensuel, doux, délicat, mais peu de frissons. Nous sommes mis en appétit par les premières pages, qui nous attrapent, pour… pas grand chose au final.
Publicités