Dernier métro – Christophe Léon

dernierMetroStation Charonne, Paris 1962. Daniel Châtelet a 16 ans.
A travers l’histoire de Daniel, un adolescent de 16 ans et celle de son père Maurice, ouvrier communiste, cette fiction évoque un événement tragique de l’histoire. Le 8 février 1962, une manifestation populaire a lieu pour dénoncer les agissements de l’OAS mais l’intervention des forces de l’ordre provoque la mort de huit personnes.
Les événements qui vont suivre bouleverseront sa vie.
Une histoire dans l’Histoire.

Un roman pour adolescents mais qui est indispensable pour tous, afin de se souvenir, ou de « découvrir » cette terrible journée du 8 février 1962, un jour où les « matraqueurs assermentés fignolèrent leur besogne » (Renaud Hexagone). Une page terrible, ahurissante, de l’histoire de France moderne, il y a seulement 50 ans. 

Ce portrait d’adolescent, avec une belle relation paternelle, émeut profondément le lecteur. Une petite histoire dans la Grande. Des vies brisées. Ce roman est très douloureux à lire, j’ai plusieurs fois failli poser le roman sur le coté pour essuyer des larmes. Il y a une telle intensité dans la description de l’agression des forces de l’ordre par l’auteur Christophe Léon (que je découvre ici), que le livre pour adolescent devient brulant.

J’ai beaucoup aimé ce roman, avec ces portraits d’une France en changement, le jeune garçon Daniel, son père, leur sœur… La vie au lycée ou dans les usines, le travail des militants, les réunions politiques, les offensives, les jets de tracts par les fenêtres pour faire prendre conscience ! Tout un monde en révolution, contre des injustices, des horreurs, la guerre d’Algérie. Un roman pour adolescent qui change des sujets sentimentaux, de la découverte des autres, ici on est dans le roman pour adolescent MILITANT. Pour ne pas baisser les bras.

Une véritable révélation, un choc en moins de 150 pages, qui se lit d’une traite. A recommander à toutes les médiathèques, bibliothèques…

Espérons que le passé serve de leçon.

Une réflexion sur “Dernier métro – Christophe Léon

  1. Pingback: Dernier métro – Christophe Léon | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s