Belle et Sébastien – Nicolas Vanier

belle et sebastienÇa se passe là-haut, dans les Alpes. Ça se passe là où la neige est immaculée, là où les chamois coursent les marmottes, là où les sommets tutoient les nuages. Ça se passe dans un village paisible jusqu’à l’arrivée des Allemands. C’est la rencontre d’un enfant solitaire et d’un chien sauvage. C’est l’histoire de Sébastien qui apprivoise Belle. C’est l’aventure d’une amitié indéfectible. C’est le récit extraordinaire d’un enfant débrouillard et attendrissant au coeur de la Seconde Guerre mondiale.

Un film touchant qui fait la part belle aux sublimes paysages, Nicolas Vanier aime la nature et cela se ressent à chaque plan ! Des grandes étendues de verdures durant l’été aux sommets enneigés de l’hiver, on est éblouis par la beauté des plans. La montagne est sublime.

Belle et Sébastien est un film pour toute la famille, une parenthèse « enchantée » loin du quotidien ! Belle et Sébastien c’est une histoire d’amitié et d’amour. Entre un chien et un gamin sauvage. Une petite histoire dans la grande histoire, la seconde guerre mondiale. L’époque des rafles et des persécutions, des passages en Suisse et des choix décisifs.

Sébastien, au milieu de tout ça, apporte sa candeur et son visage de filou, des grands yeux noirs, ses cheveux broussailleux, des réparties bien senties. On sent le garçon vif. Ouvert d’esprit. Sa rencontre avec « la sale bête » sera une évidence, il la cherche, essaie de l’apprivoiser. Les « grands », les adultes, n’auront pas son ouverture d’esprit, son grand père adoptif, Tchéky Karyo, alcoolique et émouvant, souhaitera protéger l’enfant contre un chien sauvage, imprévisible.

Mais on peut donner une deuxième chance aux gens comme aux animaux.

Même ceux à qui on s’y attend le moins.

Le film est gentil, même les méchants ne le sont pas trop. C’est un film pour l’hiver, pour réchauffer le cœur des spectateurs. Un film où les bons sentiments règnent en maitre mais je n’ai pas été déçu. J’avais peur que les bons sentiments gênent le film, que cela suinte tellement que le film devienne ennuyeux.

Pendant une heure trente, notre esprit est au milieu des montagnes, on court les prés avec Belle, on rigole avec Sébastien, on frémit lorsque les choses se compliquent. Un bon film que je conseille à tous les amoureux de grands espaces, de la nature, d’amitié et de solidarité. Et une petite larme coulera peut-être, en tout cas, pour les plus sensibles !

Publicités

Une réflexion sur “Belle et Sébastien – Nicolas Vanier

  1. Pingback: Belle et Sébastien – Nicolas Vanier | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s