7 ans après – Guillaume Musso

mussoArtiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian. Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy.

Pourtant, le mariage tourne court : reproches, tromperies, mépris ; la haine remplace peu à peu l’amour. Au terme d’un divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants : Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite. Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leurs forces, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais.

Guillaume Musso « spécialiste » des thrillers français basés aux Etats-Unis ressortait l’an dernier son roman annuel, une enquête folle… Et franchement peu crédible.

Ce roman n’endort pas, tient en haleine malgré les invraisemblances, et l’écriture trop peu développée aux nombreux clichés…  Guillaume Musso, j’aime de moins en moins, mais par facilité on se plonge parfois dans ses romans annuels, La fille de papier, Et Après, 7 ans Après, etc… les romans que j’ai lus m’ont rarement convaincus, souvent trop de facilité dans ces pales copies de Harlan Coben, où on ne croit pas une seconde en ces personnages ou ces rebondissements.

Ici le couple atypique Sebastian et Nikki ont divorcé, normal, tout les séparait. Et aller jusqu’à la séparation des jumeaux est la première chose abracadabrante, comment peut-on imaginer cela ? Tout est possible dans la littérature, surtout celle de Musso. Dans ce roman, le couple suivra les indices les rapprochant de leur fils disparu. Des indices vraiment de plus en plus étonnants qui n’en finissent pas de dérouter ce couple. Et si ? Mais pourquoi ? Des dangers inattendus…

Guillaume Musso c’est notre Marc Levy français, ah mince j’oubliais Marc Levy est aussi français… Guillaume Musso est donc notre Harlan Coben français, mais comme dans les mauvais romans de l’Américain (oui il y en a…), il n’y a pas assez d’intensité dramatique et de crédibilité pour scotcher le lecteur.

Le lecteur de Musso cherche un plaisir rapide, comme un expresso, lu en quelques heures, dévoré et aussi vite digéré, oublié. C’est le souci des auteurs qui doivent par contrat écrire un livre par an, ils ne prennent pas assez le temps de la réflexion, de développer leurs personnages.

On reviendra à Musso, comme toujours, tous les ans, ou un livre sur deux… On reviendra à Musso car on a parfois besoin de ce genre de littérature légère, où le lecteur lit en se reposant, sans se poser de questions, savourant avec un sourire ironique certaines phrases totalement ridicules… 7 ans Après c’est vraiment un roman superficiel, très loin d’être un classique, ou même un roman réussi !

Une réflexion sur “7 ans après – Guillaume Musso

  1. Pingback: Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s