Le Livre de la Jungle – Jon Favreau

538779Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un pyton à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

Histoire indémodable, intemporelle, connue par tous !

Le livre de la jungle 1967 c’était un classique. Cette version ci, à la pointe de la technologie du 21è siècle, est brillante. Fantastique version, magnifiques images. Un très Grand moment de cinéma.

L’histoire que tout le monde connait prend un coup de jeune avec les images de Jon Favreau et son équipe de technicien, quand on voit Mowgli, un petit garçon bien vivant, en chair et en os, comme nous, qui court dans la jungle poursuivi par une panthère, accompagné d’une meute de louveteaux. Courir plus vite, apprendre à battre les loups à la course.

Neel Sethi, le petit acteur qui joue Mowgli a du être inspiré pour jouer. Face à lui des dizaines, voire des centaines, dans le cas des singes, d’animaux en images de synthèse. Pas facile à mon avis de tenir son jeu d’acteur et ses dialogues. Prouesses techniques, ce film est bluffant. Les animaux ont l’air si vrais, si réels, qu’on s’étonne presque qu’ils puissent parler. Prenant quelques libertés bien senties avec l’adaptation de 1967, ce Livre de la Jungle est un vrai coup de coeur, j’ai beaucoup aimé les différences avec la version de 1967, pour présenter la situation avec Shere Khan qui hait les humains et ne souhaite pas la présence de Mowgli, une magnifique scène pendant une grande sécheresse, où tous les animaux se réunissent pour boire, faisant la trêve de l’eau, car boire est plus important que manger. Shere Khan s’avance, au milieu des autres animaux effrayés, son visage a été mutilé par la fleur rouge, lorsque un homme s’est défendu avec une torche enflammée. Shere Khan ce magnifique tigre aux muscles saillants, fait la promesse aux loups qui protègent Mowgli qu’une fois la trêve de l’eau terminée, il reviendra, et le jeune garçon sera condamné à mourir.

Je ne conseille cependant pas ce film aux trop jeunes enfants, des images peuvent surprendre et effrayer. Le tigre surgit quand on ne s’y attend pas, des bagarres sont violentes entre les animaux. Je regarderai avec plaisir à nouveau ce film. J’avais presque envie d’y retourner immédiatement. On est tellement bien dans cette jungle là !