Mud – Sur les rives du Mississippi – Jeff Nichols

mudEllis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d’une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi. C’est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. Mud, c’est aussi un homme qui croit en l’amour, une croyance à laquelle Ellis a désespérément besoin de se raccrocher pour tenter d’oublier les tensions quotidiennes entre ses parents. Très vite, Mud met les deux adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l’île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de Mud. A-t-il vraiment tué un homme, est-il poursuivi par la justice, par des chasseurs de primes ? Et qui est donc cette fille mystérieuse qui vient de débarquer dans leur petite ville de l’Arkansas ?

Paysages envoûtants de l’Arkansas, sur les bords du fleuve Mississippi, la caméra de Jeff Nichols se déplace au fil de l’eau, captant au passage les regards et les visages marqués par le soleil de ces deux adolescents Ellis et Neckbone. 

L’ambiance est pesante, mystérieuse… Arrivée sur l’île où ils rencontrent Mud, personnage solitaire et fantasque, tatoué, portant une chemise fétiche qui le protège des serpents… McConaughey excellent comme souvent.

L’Arkansas, c’est l’Amérique profonde, pauvre, reculée et minée par les petits boulots. La situation familiale des deux adolescents est délicate, les parents d’Ellis se disputent et pensent au divorce, Neckbone est élevé par son oncle, un coureur de jupons. Le regard des deux adolescents sur l’amour est encore neuf, ils ont besoin d’y croire, d’avoir de bons repères. Mud, intarissable sur le sujet, est profondément amoureux d’une femme. L’amour si fort à  en mourir. Ellis admire Mud, et est prêt à tout pour l’aider, pour qu’il retrouve la femme qu’il aime. 

Mais les dangers seront là.

Un petit bémol, le film va peut-être pas assez loin dans la tension, une équipe de tueurs à gages qui est au final plutôt sage, et laisse un peu trop de liberté aux enfants qu’ils auraient du surveiller. L’intensité dramatique prend une tournure plus importante lors des dix dernières minutes, quand la proie devra sortir de sa tanière pour sauver ce qui compte. Mais quelle belle séquence ! 

C’est un film qui nous parle d’amour, de la famille, de confiance, de mensonges, mais surtout du regard sur les femmes et sur l’amour pour deux adolescents. Mud est un film à leur hauteur, on pense à Spielberg, et à Mark Twain pendant le film. Sur cette barque au XXIème siècle on pourrait y retrouver Huckelberry Finn et Tom Sawyer, prêts à vivre des grandes aventures. 

Mud aurait pu être un grand film sur l’adolescence, la découverte de l’amour, et l’amitié, il avait tout pour porter ces belles valeurs, de solidarité… Les images, les séquences, tout est magnifique, la caméra de ce jeune et brillant réalisateur arrive bien à capter les sensations au bord du Mississippi, mais il manque un petit quelque chose, un petit « je ne sais quoi » qui aurait rendu ce film inoubliable. Un poil plus de tension, un zeste d’émotion, une pincée de folie… Le film reste un peu trop sage. 

Jeff Nichols est un excellent réalisateur, ce film n’est pas loin d’être très bon !

Publicités

2 réflexions sur “Mud – Sur les rives du Mississippi – Jeff Nichols

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s