Les Enfants de l’aube – Patrick Poivre d’Arvor

    Le premier roman de Patrick Poivre d’Arvor est un roman d’amour. D’amour fou entre deux adolescents. A l’écart de la comédie des adultes qu’ils récusent. Ils se jettent dans la plus belle et la plus émouvante des aventures… comme des oiseaux contre une vitre dans les couleurs de l’aube. Cette tendre et tragique histoire d’amour, chacun de nous l’a vécue – ou rêvée.

Un requiem allemand, troisième tome de La Trilogie Berlinoise – Philip Kerr

trilogieC’est dans le Berlin de 1947 que nous retrouvons Bernie Gunther, le détective privé familier des lecteurs de L’Été de Cristal (Prix du roman d’aventures 1993). Un Berlin de cauchemar, écrasé sous les bombes, en proie au marché noir, à la prostitution, aux exactions de la soldatesque rouge…
C’est dans ce contexte que Gunther est contacté par un colonel de renseignement soviétique, dans le but de sauver de la potence un nommé Becker, accusé du meurtre d’un officier américain. Mais quel rôle jouait au juste ce Becker — que Bernie Gunther a connu quelques années plus tôt ? Trafiquant ? espion ? coupable idéal ?
À Berlin, puis à Vienne, tandis que la dénazification entraîne une valse des identités et des faux certificats, Bernie va devoir prouver que son passage sur le front de l’Est n’a pas entamé ses capacités. D’autant qu’il s’agit aussi de sauver sa peau…

La pale figure, deuxième tome de La Trilogie Berlinoise – Philip Kerr

trilogieSeptembre 1938. Tandis que les Berlinois attendent avec anxiété l’issue de la conférence de Munich, Bernie Gunther tente de retrouver l’individu qui fait chanter la riche veuve qui l’a engagé. Jusqu’à ce qu’il soit contraint par Reinhard Heydrich, l’adjoint d’Himmler, de diriger une enquête traquant le tueur en série qui s’attaque à des adolescentes dans les rues de Berlin.

Mais Bernie ne pourrait imaginer ce que ses investigations, menées dans les coulisses du pouvoir nazi, vont lui faire découvrir : même lui, que rien n’étonne, se laissera surprendre par « le criminel à la pâle figure »

Le livre des morts – Glenn Cooper

New York, mai 2009. Six morts violentes se succèdent en quelques jours. Les modes opératoires sont différents, les victimes n’ont aucun point commun, hormis celui d’avoir reçu quelque temps plus tôt une carte postale de Las Vegas, avec une simple date, celle du jour de leur mort. Très vite, la presse s’empare de l’affaire et celui qu’elle surnomme le « Tueur de l’apocalypse» a tôt fait de semer la psychose dans la ville. Les autorités se tournent alors vers Will Piper, ancien profileur d’élite qui rêve de sa retraite prochaine. Lorsque de nouvelles cibles reçoivent à leur tour des cartes postales leur indiquant le jour de leur mort, Will va tout mettre en œuvre pour empêcher le tueur d’agir à nouveau. L’enquête de Will ne va pas tarder à prendre un tournant complètement imprévu pour le mener au cœur des secrets les mieux gardés du gouvernement américain.

Des vents contraires – Olivier Adam

Depuis que sa femme a disparu sans jamais faire signe, Paul Anderen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Mais une année s’est écoulée, une année où chaque jour était à réinventer, et Paul est épuisé. Il espère faire peau neuve par la grâce d’une retour aux sources et s’installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance.

Mais qui est donc Paul Anderen ? Un père qui, pour sauver le monde aux yeux de ses enfants, doit lutter sans cesse avec sa propre inquiétude et contrer, avec une infinie tendresse, les menaces qui pèsent sur leur vie. Dans ce livre lumineux aux paysages balayés par les vents océaniques, Olivier Adam impose avec une évidence tranquille sa puissance romanesque et son sens de la fraternité.