Au revoir là haut – Pierre Lemaître

au-revoir-la-haut-de-lemaitre-966696447_ML« Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après. »

Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…
Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.
Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.

Il est rare de trouver sur ma table de chevet un prix Goncourt. Souvent un livre primé me fait peur, le sujet ne m’intéresse pas, le style est trop « académique »… Rien à mon goût. Cette fois ci, j’ai entendu un journaliste en parler sur France Inter, mon intérêt a été piqué à vif, et sans m’y attendre je l’ai reçu en cadeau à Noël.

Bien que le sujet m’intéresse, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, le livre était un peu poussif au début. Sans doute un peu effrayé par le style, et l’épaisseur du livre, il a bien fallu 150 voire 200 pages pour que je ne puisse plus lâcher le livre.

Au début, j’étais perplexe. Ce livre présente un style très particulier, un mélange d’académisme, de descriptions poussées et de familiarité où l’auteur s’adresse au lecteur. Questionne le choix des héros, nous fait part de ses réflexions. C’est un livre qui prend son envol selon moi à la fin de la guerre, dans les années qui suivent, lorsque, revenu à Paris, Albert se démène pour survivre, lui qui pensait avoir vécu le plus dur avec la guerre.

Après guerre, on va suivre la relation entre Albert, et son sauveur, Edouard. Une amitié très particulière et mise à mal par les épreuves qu’ils vont traverser. Deux personnalités très différentes regroupées dans un petit appartement miteux d’un quartier populaire, où la folie de l’un va pousser l’autre à prendre des décisions dangereuses.

Une fois que j’ai apprécié le livre, je ne pouvais plus le poser car il est plein d’humour, d’aventures extraordinaire. De personnages émouvants, sensibles, terribles, fascinants.

Pierre Lemaitre est pour moi une découverte, je ne connaissais pas ses ouvrages précédents, bien qu’il ait écrit des polars, un genre que j’aime particulièrement. Je pense que Albin Michel et Pierre Lemaitre, ont sorti le livre au  bon moment, au centenaire de la commémoration du début de la Grande Guerre. Ce roman va nous replonger dans la vie à cette époque, une vie difficile, où les différences entre riche et pauvre étaient très marqués, où les blessés de la guerre étaient mis de coté, à l’écart. On commémorait les morts, mais oubliait les vivants. Ce roman est touchant, bouleversant, plein d’aventure ! On est heureux à la fin du roman. Touché par cette histoire et ces personnages qui nous ont plongé dans une époque bien triste.

Publicités

Une réflexion sur “Au revoir là haut – Pierre Lemaître

  1. Pingback: Au revoir là haut – Pierre Lemaître | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s