Le ver à soie – Robert Galbraith (J.K Rowling)

le ver à soieUn écrivain a disparu… Le célèbre Owen Quine venait de mettre le point final à son dernier manuscrit – u roman à clé sulfureux dont Cormoran Strike, chargé de l’enquête, pressent qu’il a de quoi inquiéter bon nombre de personnalités en vue. Qui donc aurait intérêt à ce que Quine soit réduit au silence ? Les suspects ne manquant pas.

Lorsqu’il retrouve le cadavre de l’auteur, assassiné selon un rituel particulièrement atroce, Strike comprend qu’il a affaire au meurtrier le plus impitoyable qu’il lui ait été donné de traquer…

Roman policier haletant, rythmé par une multitude de coups de théâtre, Le Ver à Soie est le deuxième volet des aventures du détective Cormoran Strike et de sa jeune et intrépide assistante, Robin Ellacott.

J.K Rowling, sous le pseudonyme de Robert Galbraith continue de prendre du plaisir à écrire des romans policier. Cormoran Strike, le véteran blessé pendant la guerre en Afghanistan a maintenant du succès dans sont travail de détective, suite à la résolution de l’affaire de Lula Landry (L’appel du Coucou). Beaucoup de riches clients viennent le voir pour des histoires de couples, des divorces, des maitresses infidèles… Pas vraiment emballé par ces enquêtes et ces surveillances, il va se changer les idées en s’occupant de cette disparition. 

Owen Quine a semé la terreur auprès de ses collègues et anciens amis, dans son nouveau livre il construit sa prose en réglant ses comptes. L’auteur Rowling – Galbraith nous en met plein la vue en décrivant les horreurs dans ce roman. Cormoran Strike comprend petit à petit qu’il devra analyser ce roman, comprendre les sous entendus pour percer le mystère de cette disparition. S’intéressant avec son assistante aux anciens romans de Owen Quine, il verra des ressemblances, des redites. Est ce que la clé se trouve là ? Dans les anciens romans ?

J’ai eu un peu de mal à démarrer ce roman. La mise en situation a pris plus de temps, les entretiens entre Cormoran Strike et les protagonistes du roman tardent un peu à nous donner des pistes. Nous sommes souvent dans l’attente d’une révélation, d’un coup de théâtre.

Ce qui en revanche m’a plu, c’est tout le travail sur les personnages, Cormoran Strike prend de l’épaisseur et deviendra j’en suis sur un personnage récurrent dans le travail de Rowling – Galbraith, avec Robin, les choses ne sont pas toujours très claires, il y a des malentendus, des petites disputes qui pimentent le roman. Une enquête de Strike prend du temps, mais ce qui se passe à coté est souvent très bien traité. Les amis de Cormoran, sa famille, son ex Charlotte, ses douleurs avec sa jambe qui reviennent sans cesse.

J’appréciais également cette plongée dans l’univers de la littérature que J.K Rowling connaît sur le bout des doigts. La rencontre avec les agents, les éditeurs, les fans, les amoureux de la littérature, les écrivains en herbe sur internet… Bien que l’enquête prenne du temps le lecteur prend du plaisir à lire ce livre. Nous, lecteurs, avons le temps de faire nos hypothèses qui se révèlent vraies ou fausses, l’auteur nous laisse le temps de relever les indices.  Le style de l’auteur est excellent, simple, captivant, haletant. Je lirai le troisième tome avec plaisir quand il sera publié.

 

Publicités

Une réflexion sur “Le ver à soie – Robert Galbraith (J.K Rowling)

  1. Pingback: Le Ver à Soie – Robert Galbraith (J.K. Rowling) | Un Art Quotidien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s